Régime sans résidu : Préparation aux examens du tube digestif

août 18, 2016

Dès que l’on parle de régime, la plupart des gens pensent immédiatement à l’affinement de la silhouette.

Pourtant, il existe des régimes qui sont plutôt destinés à l’amélioration de la santé ou à suivre en guise de traitement médical.

Découvrez justement le régime sans résidu, une diète dont l’objectif est une meilleure santé.

La notion de résidu

le colonNous consommons souvent des produits végétaux, tels que la farine, les fruits ou encore les légumes. Ils contiennent de nombreux éléments essentiels à l’organisme, tels que le fructose ou l’amidon. Il faut savoir que fibres alimentaires constituent l’armature particulière de ces végétaux, dont les molécules sont mal digérées par notre organisme. Il n’existe aucune enzyme qui soit capable de les décomposer au niveau du tube digestif. Ainsi, les éléments de ces végétaux : cellulose, lignine et hémicellulose passent l’estomac et l’intestin grêle, et atterrissent tels quels et restent intacts dans le côlon. C’est ce que l’on qualifie de « résidu ». La texture collante de ces résidus se distingue avec contraste de la substance liquide émanant de la digestion.



La flore intestinale, avec les bactéries qu’elle contient, défie les résidus, et fait en sorte de dégrader une partie de ces molécules dans le côlon. De nouvelles quantités de sucre vont alors être transformées en acides organiques et en molécules cellulaires, suite à cette digestion partielle. Au cours de ce processus chimique qui se produit dans le côlon, les professionnels de la médecine ont des difficultés à visualiser les parois de dernier, d’où la nécessité de suivre le régime sans résidu.

Qu’est-ce que le régime sans résidu ?

Le régime sans résidu, c’est tout simplement le régime qui interdit la consommation des fibres alimentaires. Cette formule diététique s’adresse tout spécialement aux personnes en attente d’un examen médical du côlon appelé coloscopie.

Le rôle des fibres alimentaires dans l’organisme

La première chose à souligner est le fait que les fibres alimentaires n’ont aucune valeur nutritionnelle. Cependant, elles jouent un rôle important dans le transit intestinal, en augmentant le volume du bol alimentaire et en ramollissant la consistance des selles. Elles stimulent également les contractions de l’intestin et provoquent un effet de satiété, d’où leur contribution à la lutte contre le surpoids.


Le déroulement d’un régime sans résidu

Le régime sans résidu doit être démarré dès 48 heures avant la coloscopie. Cette période de régime sans fibres permet alors d’arrêter la production de résidus, ces déchets alimentaires qui sont susceptibles de gêner la coloscopie.

Les aliments interdits pendant le régime sans résidu varient d’un médecin à un autre. Toutefois, de façon générale :

la consommation des produits suivants est interdite :

légumes secs comportant des a-galactosides indigestes ;

les aliments contenant des fructanes non absorbés ;

les aliments contenant des glucides complexes ;

des celluloses et des hémicelluloses ;

les aliments à gommes ;

les aliments à mucilages ;

les algues ;

l’amidon.

Les aliments ci-après, par contre, sont à réduire :

les fromages à pâte cuite ;

le beurre cru ;

les viandes et poissons maigres ;

les œufs ;

les biscottes et le pain grillé ;

les pâtes ;

le riz ;

la semoule ;

les pommes de terre ;

les produits sucrés ;

les tisanes ;

le café ;

le thé.

Par ailleurs, les aliments autorisés sont les suivants :

les légumes verts ;

les viandes et poissons gras ;

les laitages légers ;

les agrumes ;

les noix et noisettes ;

les céréales complètes ;

les glaces et sorbets.

NB : L’assaisonnement permis est celui au citron, épices et fines herbes.

Category: Nutrition et bien-être

One thought on “Régime sans résidu : Préparation aux examens du tube digestif

  1. J’ai lu ce que tu as écrit et je trouve ça vraiment intéressant que pour une fois quelqu’un parles et explique ce genre de régime. Trop souvent, les médecins nous explique trop vite, et nous ne trouvons pas systématiquement de réponses à nos
    questions. Par compte, pour avoir déjà eu ce genre de régime avant une coloscopie, je tiens à souligner que la durée du régime peu varier ( un peu moins d’une semaine avant pour moi)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *